Le maître Chanteur Julie Garwood

Hello tout le monde,


Ce n'est plus un secret je crois, j'aime l'Ecosse.... Et les Highlands... Et les highlanders.
Mais surtout j'aime Julie Garwood.
Plus besoin de la présenter, elle fait partie des auteurs "phares" de la collection Aventures et Passions de chez "J'ai Lu Pour elle".
Je crois avoir lu mon premier roman de l'auteur à 17 ou 18 ans... Hum! Ça date donc un peu ;)

Ce mois-ci J'ai lu réédite "Le Maître Chanteur" qui est le tome 2 de La trilogie des "Lairds des
Highlands".

- Tome 1 : Le secret de Judith (cliquer sur le titre pour accéder à ma chronique)
- Tome 2 : Le Maître Chanteur
- Tome 3 : La musique des sombres passions ( A paraître en novembre)



Voici le résumé :

Lady Gillian n'a pas le choix. Si elle veut sauver son oncle, retenu prisonnier par le félon Alford, il lui faut retrouver le trésor que convoite ce dernier et se rendre en Ecosse alors qu'une guerre sans merci oppose l'Angleterre aux Highlanders. Affronter les farouches habitants des Hautes Terres du Nord n'est pas une mince affaire. Pour eux, tout Anglais est un ennemi potentiel, même s'il s'agit d'une femme ! Brodick, chef du clan Buchanan, admire pourtant le courage de Gillian et, peu à peu, s'enflamme pour ses yeux verts. Peu importe qu'elle soit anglaise, elle sera sienne. De son côté, Gillian est loin d'être insensible à la séduction de ce géant blond, aux manières quelque peu brutales, mais elle a une mission à accomplir et personne ne pourra l'en empêcher !


Je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet mais nous retrouvons ici tout ce qui fait la patte de l'auteur.
De l'humour, de l'aventure, de la passion et une intrigue bien ficelée qui, même si elle peut nous paraître légèrement tirée par les cheveux, nous prend dans ses filets et nous donne envie de poursuivre notre lecture.

Ne me demandez pas d'être objective avec les romans de J.Garwood, je ne peux pas! Je les aime tous! Sans exception, même les moins bons de l'auteur :) (si si ça existe! Pas beaucoup mais il y en a). Incohérent? Sans nul doute! Affectif? Evidemment ;)

Ici nous allons découvrir l'histoire de Gillian et de Brodick (aperçu dans le Tome 1).

Afin de sauver de son oncle détenu par l'infâme Alford, Gillian doit se rendre dans les Highlands afin de récupérer le coffret d'Ariana. Alford pense qu'il est détenue par la soeur de Gillian, réfugiée justement, dans les Highlands depuis son enfance à la mort de leur père.
Dans sa fuite vers l'Ecosse, Gillian emmènera avec elle Alec, kidnappé par erreur par Alford. En plus de sa mission initiale, elle essaiera grâce à l'aide de deux amis de ramener Alec auprès de sa famille (ses parents sont Ian et Judith du Tome 1).
Elle fera la rencontre de Brodick dont elle sollicitera l'aide. Pour finir par tomber "très rapidement" amoureuse de lui...
Ben ça c'est du J.G tout craché! On ne perd pas son temps en tergiversation, on s'aime rapidos.
Ceci dit elle a le talent unique de faire en sorte que cela ne gêne pas notre lecture, bien au contraire! Pas de besoin de se taper dessus pendant 500 pages pour rendre la romance intéressante! La preuve!
Brodick est le mâle alpha par excellence, dure, bourru, légèrement insensible (du moins c'est l'air qu'il veut bien se donner).... Mais on l'aimera pour ça!
Gillian au contraire est douce, accommodante, généreuse et aimable (des qualités classiques et communes chez les héroïnes de JG).

Une seconde romance se nouera entre Brighid et Ramsey (tous les deux du clan Ramsay pas celui des Buchanan de Brodick). Ce que je trouve dommage, c'est que JG n'ait pas cru bon de développer cette romance dans un tome différent. Elle fera donc partie intégrante de cette histoire et nous suivrons l'évolution de leurs sentiments au même titre que ceux de Brodick et Gillian.

Voilà, voilà! Il est évident que je n'ai pas besoin de vous préciser de vous jeter dessus rapidement! C'est un peu comme le Nutella il FAUT se jeter dessus ;)

Bonne lecture,

Sanasan

La couleur du lait de Nell Leyshon


Résumé :

En cette année 1831, Mary, une fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible et sévère, en bref, une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.

Simple et franche, lucide et impitoyable, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée travailler chez le pasteur Graham, afin de servir et tenir compagnie à son épouse, femme fragile et pleine de douceur.


Elle apprend avec elle la bienveillance, et découvre avec le pasteur les richesses de la lecture et de l'écriture.. mais aussi l'obéissance, l'avilissement et l'humiliation. 

Finalement, l'apprentissage prodigué ne lui servira qu'à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.




Hello tout le monde, 

Bon... Ok... Ce n'est pas vraiment de la romance... Nous sommes bien d'accord! 
La romance c'est une histoire d'amour entre deux protagonistes et qui très logiquement se termine bien! 
Ce roman n'est ni une romance et ne bénéficie malheureusement pas d'un happy-end. 
Bon là je ne spoile pas vraiment puisque dans la quatrième de couverture on nous annonce clairement la couleur. 
Je n'aime pas les drames... En réalité je déteste les drames, j'ai donc beaucoup hésité à me procurer ce roman... J'ai fini par craquer. Faut dire que j'ai lu tellement d'avis élogieux! 
Et même si j'avais envie de me mettre une balle à la fin de l'histoire, je ne regrette pas une minute de l'avoir lu! 
Et pourtant... Ce n'est franchement pas un roman avec de l'amour, de la passion, des aventures, etc...
Non, non c'est tout simplement le récit tragique de la courte existence de Mary, jeune fille de ferme de 14 ans (bientôt 15), maltraitée par son père, peu aimée par sa mère, et nantis de soeur à qui elle ne porte pas franchement une affection débordante. 
La seule personne pour laquelle Mary éprouve un semblant d'affection, c'est son pauvre grand-père, pour qui elle est également la seule réelle source de joie. 
La vie de cette famille est faite de souffrances, de durs labeurs et du coup on a l'impression que cette famille empêtrée dans ses problèmes, ne prend guère le temps de s'aimer, de s'entraider, de se soutenir. J'ai eu un peu de mal à leur trouver des excuses à un tel comportement. Après tout ce n'est pas parce qu'on est pauvre que l'on ne peut se porter d'affection. Le rôle des parents dans ce délitement familial est évident, le père est limite cruel avec ses filles, il les fait travailler avec acharnement sans jamais leur accorder le moindre répit. Quand à la mère, on ne sent qu'indifférence de sa part à l'égard de ses filles. Bref, une harmonie familiale totalement inexistante!

Mary sera envoyé par son père chez le pasteur du village afin de prendre ses fonctions en tant que bonne à tout faire. La femme du pasteur, une femme chétive et malade se prendra d'affection pour Mary et son franc-parler. Elle aura du mal à se faire à sa nouvelle vie, mais elle finira malgré elle par s'adapter. 
On pourrait penser qu'au sein de cette famille débordante de bonté, la vie de Mary s'adoucirait. Pendant un temps, oui. Et puis la suite nous démontrera le contraire et on ne s'attend franchement pas à ce qui va suivre!

On apprendra que Mary a apprit à lire au sein de cette famille, puisque ce roman est en quelque sorte un journal raconté par elle. 
Ce qui est assez épatant dans ce roman, je trouve, c'est la façon dont s'est raconté, de manière assez monotone (Mary décrit simplement sa vie de manière fort simple avec un langage de fille de "ferme"), mais l'auteur réussit l'exploit malgré cela de nous donner envie de finir ce roman. On a hâte de savoir ce qui va arriver à cette pauvre Mary.... Et on tourne les pages, dans l'attente de ce qui va suivre, alors que durant toute notre lecture, elle décrit sa vie au quotidien de manière assez simple (elle nettoie, prépare à manger, s'occupe de la femme du pasteur, etc....).

Bref, voilà un roman que je vous recommande chaudement! Il ne déborde certes pas de joie, de vitalité, de bonheur et d'amour mais l'histoire de cette pauvre Mary est touchante, triste même, mais j'ai vraiment beaucoup aimé. 

Bonne lecture, 

Sanasan, 

Quand le ciel descend sur la terre de Maud Cordier







Hello tout le monde, 


J'ai découvert "quand le ciel descend sur la terre" grâce à son auteur Maud Cordier qui m'a proposé de le lire. 
En général, je ne vous cache pas que je refuse ce type de proposition simplement parce que je préfère conserver mon objectivité, et que c'est très difficile à faire quand c'est l'auteur qui te propose son ouvrage. (j'aurais mauvaise conscience de torpiller son roman, du coup je préfère dire non). 
Pour le moment je n'ai accepté que trois fois et je n'ai franchement pas eu à le regretter. 

Le roman de Maud est une agréable découverte. Vraiment! 

J'en suis encore toute chamboulée. 

Voici le résumé :

Maud est une jeune femme de 20 ans qui cherche à fuir son passé. Suite à sa rupture avec Alex, elle est enfermée dans une spirale infernale où déni et tristesse se mêlent. Mais jusqu'où la tristesse justifie-t-elle le déni ? Doit-on pour autant fuir la réalité pour s'éviter de souffrir ? Peut-on être heureux quand les blessures du passé entaillent l'avenir ?


J'ai commencé ce livre jeudi soir... Mauvaise idée!!!! Très mauvaise idée!!!! Je n'ai pu le lâcher avant de l'avoir terminé et du coup le réveil le lendemain était laborieux! Croyez-moi! 

Nous allons suivre le parcours de Maud après sa rupture avec Alex...
Alex, l'homme de sa vie, sans le moindre doute, son premier amour. Ce premier amour qui vous prend aux tripes, qui vous fait mal, qui vous submerge par les sensations qu'il éveille en vous et qui surtout, fait que vous ne l'oublierez jamais. Tout ça c'est Alex. 
L'expression "un premier amour ça a la vie dure" prend tout son sens dans ce récit. 

Maud ne se remet pas, elle souffre dans son corps, dans son coeur, essaye de dissimuler cette souffrance à son entourage, mais ses amies Julien et Laetitia ne sont pas dupes. Surtout Laetitia qui est pleine d'empathie à l'égard de sa meilleure amie. 
J'ai tellement de choses à dire mais ce serait très difficile sans spoiler. 
Je peux quand même vous dire que moult personnages joueront un rôle prépondérant dans la vie de Maud. 
Tout d'abord une gentille et ô combien emphatique libraire du nom de Marissa qui, consciente du mal-être de Maud, l'épaulera, la soutiendra, comme le fait une amie de longue date. 
Léo l'amour raison, celui qui incarne la patience, la douceur, la maturité, celui qui peut aider Maud à guérir, mais qui malheureusement, n'éveille pas la passion en elle. 
Lorenzo qui lui par contre, éveille la passion enfouie au fond de Maud, mais qu'elle essaye à tout prix de taire afin d'éviter de souffrir à nouveaux. 
Dans ce triangle amoureux saura-t-elle faire le bon choix? Laissera-t-elle son coeur ou sa raison décider? Réussira-t-elle malgré cela à oublier Alex...
J'aimerais vous en dire plus mais je m'arrête là! Pour découvrir ce qu'il adviendra de Maud il faudra lire le livre! Je sais c'est pas cool! :)

Le langage adoptés par l'auteur lors des dialogues (et uniquement les dialogues, je préfère le préciser) est totalement cohérent et représentatif des jeunes adultes d'aujourd'hui. Je doute que beaucoup d'entres eux utilisent un langage soutenu pour se parler. D'ailleurs les "adultes" non plus! Vous ferez attention lorsque vous regarderez les infos sur BFMTV le nombres de journalistes qui disent "ouais" est assez flippant (ceci dit j'utilise bien plus souvent le ouais que le oui soyons honnêtes mais bon je bosse pas pour BFM ;) ). 

Bon une fois encore je m'égare...

Voilà pour ce qui concerne les dialogues. Pour le reste, je dois dire que l'auteur décrit avec tant de finesse et de "précision" les souffrances et la douleur de Maud, que l'on ressent profondément son malheur. Je dois avouer que plus d'une fois, elle a réussit à me tirer une petite larme. 

J'ai vraiment été très touchée par ce roman. On peut dire qu'il fait écho en chacune de nous! Qui n'a pas vécu une histoire d'amour déchirante qui se termine dans les larmes. Tout au long de ma lecture, j'étais plein d'empathie pour cette pauvre Maud. D'autant plus que le récit est écrit à la première personne. J'ai toujours eu des aprioris sur les romans écrits à la première personne mais depuis, "La Chatelaine de Mallaig" m'a réconcilié avec le genre... (Je vous vois venir!!! Vous devez surement vous dire "elle a réussit à placer sa chatelaine la "relou" he he Mallaig forever !!!! ;) ).

Pour conclure, je dirais que ce roman est une une très belle découverte. Il est émouvant, déchirant, bouleversant, parfois même bien triste, mais très beau dans la description des états d'âmes de Maud. J'en profite pour remercier l'auteure pour cette plus qu'agréable découverte et vite! La suite! Car vous l'aurez compris il y a une suite. Et comme la fin est totalement inattendue on a hâte d'en savoir plus! 

Bonne lecture, 

Sanasan,










Dans ma PAL...

Hello tout le monde,


Lorsque j'ai publié mon avis sur "Mariée et Soumise" d'Elisabeth Moss (Vous vous souvenez sûrement de lui, voyons! Mais si souvenez-vous... On y retrouvait des répliques dignes de Rocco Siffredi himself. D'ailleurs à ce propos, savez-vous qu'il souhaite ouvrir une université du Hard??? Non ce n'est pas un blague c'était dans le très sérieux HuffingtonPost! rien que ça! Bon... J'avoue, j'ai bien ri à la lecture de l'article...).

Mince.. J'ai perdu le fils... Reprenons...

Donc, je vous disais lors de la publication de cet avis, LadyRomance me demandait si j'avais consigné ma PAL quelque-part.
Hormis sur l'application "Note" de mon ordi, non je ne l'avais jamais fait.
L'occasion se présente aujourd'hui et je partage avec vous mes prochaines lectures.
Dans l'application Note, je consigne également tous les livres qui me plaisent, dont j'ai entendu parler ça et là au gré de mes pérégrinations sur les blogs ou forums,  mais que je ne souhaites pas forcément lire tout de suite faute de temps (elle est impressionnante, une cinquantaine de livre environs)

Enjoy!


La confidente des morts d'Ariana Franklin (thriller historique découvert grâce à Audrey du blog Cellardoor)





La fille du pasteur Cullen de Sonia Marmen (Romance, histoire, intrigue... Découvert par hasard alors que je cherchais des avis sur "La Vallée des Larmes" du même auteur)




Tatiana de Paullina Simmons (bon là normalement tout le monde connaît... Bientôt adapté au ciné d'ailleurs)




L’indomptable de Jennifer Donnelly (Le dernier volet de cette fantastique saga! Et qui narre les aventures de Seamy le petit frère de Fiona).





Sorcha de mallaig de Diane Lacombe (3eme volet de la saga, je n'ai pas lu le 2ème, je ne le lirais pas d'ailleurs, je vous en dis plus sur l'article consacré à la Châtelaine de Mallaig)





La maîtresse de Trevelyan de Jennifer St Giles




Demain le bonheur de Lavyrile Spencer 




La passion d'Emma de Penelope Williamson (Parce que j'aime Pénélope Williamson)




La promise des Highlands d'Hannah Howell




Le journal du capitaine Wentworth d'Amanda Grange (pas forcément bien noté mais comme il s'agit de mon chouchou bon ben... What else :)





Les maitres d’Ecosse de Robin Young (pas de la romance mais bon... Je suis également fan d'histoire So!)





Pas encore paru mais dès qu'il sorte je me jette dessus :


La musique des sombres passions de Julie Garwood (ah ben c'était évident! Depuis le temps qu'on l'attend celui-là... Yeah!!!! Parution en novembre... j'ai hâte!) 




Le secret de Pembrook Park de Julie Klassen (découvert sur le blog de Ladyromance parution en novembre)




Lucile Amour et rock'n d'Aishité Knight (découvert grâce à Audrey du blog Cellardoor A ce propos si tu me lis, as-tu vu qu'il existait le manga de "Cynthia ou le rythme de la vie??? Trop biennnn)
Que j'achèterai, dès que le volume 2 ne coutera pas le prix d'un rein... (79€ d'occaz sur amazone alors que les autres tomes neufs valent environs 9€!!!!!!)









Vous remarquez que dans mes lectures il existe une constante... Avez-vous deviné laquelle?
(Pas l'historique! Hein! Ça ce serait trop fastoche!)

A très vite,

Sanasan...


Blogger Recognition Award

Hello tout le monde,


Kerry du blog "La lecture des livres"  m'a nominé pour les Blogger Recognition Award (que je ne connaissais pas du tout). Merci Kerry d'avoir pensé à moi et voici mes réponses à tes questions.



L'histoire de mon blog :

Ce blog est née de juin dernier (il est donc tout jeune), suite à une discussion avec des copines concernant le sujet de nos lectures...
Je lis de la romance depuis l'âge de 12 ou 13 ans comment beaucoup de "romance reader" j'ai commencé par lire des Barbara Cartland et des Harlequins (beaucoup!) et depuis, je n'ai jamais cessé de lire ce type de lecture (bon les B.C j'ai abandonnée à l'âge de 14 ou 15 ans pour passer à des romances plus... heuuu... d'autres romances quoi!). 
Alors je ne lis pas exclusivement que de la romance, mais c'est un genre que j'apprécie tout particulièrement. 
Quel rapport avec mes copines me direz-vous? Et bien elles étaient effarées que je puisse lire de telles lectures (je vous épargne leur réaction... Celle de la plupart des gens face à ce type de romans).
Voici un lien vers un article écrit au début de mon aventure bloggesque qui résume assez bien la réaction des gens face à la romance.


Je trouvais cela dommage de ne pas pouvoir partager ma passion avec mon entourage, et me suis tout naturellement tourné vers le partage virtuel. Et je n'ai pas un instant regretté mon choix! Je rencontre des gens (virtuellement j'entends ;) ) ouverts, qui sont avant toute chose, tournés sur le partage et pas forcément sur le jugement ferme et définitif du choix des autres.... 



Mes conseils :

Le blog doit avant tout rester un plaisir.... Dès lors qu'il devient une contrainte, le plaisir que l'on a partagé avec d'autres peut s'en trouver amoindri, et forcément, ressentit par ceux qui viennent vous lire. 
Mon blog s'appelle In Romance We Trust vous l'aurez probablement compris (heum), j'aime et partage ma passion pour la romance (livre, film, etc...). Il n'empêche que cela reste mon blog, et que donc, je refuse de ne me limiter qu'à cela. S'il me vient l'envie de partager un article sur les aliens Why not? Voilà ce que serait mon deuxième conseil! C'est votre blog, faites-en ce que bon vous semblera (en essayant de garder toutefois une cohérence avec votre personnalité).



Les 15 personnes à qui je propose de tenter l'aventure :


Je fais faire une petite entorse au règlement et proposer l'aventure à des Pages Facebook que je suis quasi-quotidiennement depuis que j'ai découvert leur page... (après tout c'est également un partage mais d'une manière différente :) ).




Pour les nominés, voici les règles (que j'ai allègrement transgressées)  :

Écrivez un post contenant une brève histoire de votre blog (ou de votre page donc)
Donner un ou deux conseils pour de nouveaux bloggers (ou à celles qui souhaitent créer une page facebook concernant l'une de leur passion)
Sélectionnez 15 autres blogs (ou pages) à qui vous souhaitez donner le prix
Informez les nominés avec un lien vers les détails de la nominations. 

Voilà voilà! 

Merci d'avance à celles qui se prêteront au jeux et à celles qui, même si elles ne sont pas tentées par l'aventure, viendront me lire!

Belle journée à vous

Sanasan 









Mariée et Soumise Elisabeth Moss




Hello hello, 

Aujourd'hui je vais vous la faire courte, très courte même...

Hier soir je ne voulais pas commencer un livre qui était au dessus de ma PAL afin de ne pas ressentir la frustration de ne pouvoir le finir. J'ai donc commencé celui-là. 
Heureusement, il fait partie romans gratuits que proposait amazon (opération milady), il y a quelque temps du coup je suis hautement ravie de ne pas voir dépensé mon argent dans ce torchon....
Je m'explique...

Cette histoire (si histoire il y a) est censée se dérouler durant le règne d'Henry VIII (période que j'affectionne tout particulièrement, je reparlerai prochainement de la série Les Tudors diffusée sur ARTE que j'ai beaucoup aimé)... 

La, point ou peu de détails concernant cette période durant toute le première partie du livre... 
Cela s'améliore dans la deuxième partie mais bon...
Grosse frustration donc!
Mais le pire reste à venir!!!!
Kesako que ce truc me suis-je dis! Le langage du héros, mais surtout de l'héroïne (qui est rappelons-le censée être une dame de la cour, naïve, vierge, etc....) est tellement cru que j'avais l'impression de lire un porno bas de gamme.... 

Du coup je ne vais pas me priver du plaisir de partager avec vous quelques extraits du roman :

« — Baisez-moi, Wolf, murmura-t-elle, sincère. Je veux sentir votre queue en moi. Prenez-moi. »

Attendez!!! Et c'est pas fini (dixit la pub de SFR)...

« Wolf, qui ne la quittait pas des yeux, esquissa un sourire amusé tout en refermant le poing. Il entama de lents mouvements, et aussitôt une goutte perla à l’extrémité de son sexe, qui grossit encore plus. Eloise ne put s’empêcher de se passer la langue sur les lèvres en observant ses gestes, impatiente de le sentir en elle.
— Auriez-vous encore faim, milady ? 
— Si vous avez encore faim, prenez-moi dans votre bouche et sucez-moi.

« Oui, ma chère épouse, je le veux. Je souhaite que vous preniez ma queue dans votre bouche et que vous me donniez du plaisir avec votre langue, »

Bon je m'arrête là afin de vous éviter une éventuelle crise d'urticaire....

Il semblerait donc, que le mot "queue", "sucer" etc.... Fasse partie du langage policée des gentes dames de l'époque selon Elisabeth Moss... 

ATTENTION ce type dans langage dans certains romans ne me choque pas outre mesure... Mais là en plein 16eme siècle c'est du grand n'importe quoi!
J'aurais voulu le balancer à travers la pièce mais manque de bol, c'était un ebook enregistré sur mon ordi que j'avais la flemme de transférer sur ma tablette (que je n'aurais pas balancé non plus d'ailleurs émoticône wink ).

Monica McCarty dans sa saga des Highlanders ne fait pas non plus dans la dentelle dans la description des scènes de sexes, mais elle a su l'intégrer avec brio, dans le contexte de l'époque et respecter un minimum les codes de l'époque!

Et malheureusement ce n'est pas tout... L'écriture de l'auteur est moyenne, elle passe son temps à décrire les mimiques ou sensations des protagonistes (c'est la première fois que cela m'interpelle autant)... 

L'héroïne est une pimbêche froide est cassante mais qui n'est pas contre une partie de jambe en l'air avec son rustre de mari....


Il passe leur temps à imaginer que l'un l'autre pense tel ou tel truc ce qui engendre des malentendus ridicules, pas du tout crédibles et finalement on se dit vite qu'on en finisse! 

Un conseil, si vous recherchez de l'historique sans prise de tête, lisez un bon vieil Harlequin dans lequel à mon avis, il y a parfois bien plus de recherche que dans ces "romances" qu'on nous pond à l'heure actuelle. 

Du coup voilà un roman que je ne recommande pas du tout sauf si d'aventure c'est la dèche et que vous n'ayez rien d'autre sous le coude ou que, comme moi, vous l'ayez eu gratos émoticône wink

Voilà voilà

Belle journée à vous émoticône smile