Hymne à l'amitié... ou comment j'ai choisi mon pseudo Sanasan




Hello tout le monde, 


Ne vous attendez pas à une chronique littéraire, cinématographique ou taggesque, aujourd'hui je vous propose toute autre chose. 

Un peu de moi, un peu d'elles... et beaucoup de nous. Autrement dit, comment depuis des années on ne m'appelle jamais par mon prénom, mais San ou Sanasan (prononcé "sanasane"). Surnom inventé par "elles"... 

(on m'a posé la question de l'origine de mon pseudo récemment)

- Allo ? 
- Salut San !! T'es où ? 
- Salut Ness !! Ben je mange... 
- OK, mais ou ? 
- Ben à côté du taf pourquoi ? 
- Delph va se jeter d'un pont incessamment sous peu... faut que t'ailles la voir... vite et ne traînes pas !
- OK... Elle veut mourir tout de suite ou ça peut attendre ? 
- Putain tu fais chier !! Je te dis qu'elle veut mourir tout de suite !! Grouille-toi elle a besoin de toi !! 
- Ça va !! j'y vais !! 

Long soupir.... Après tout, Delphine, depuis qu'elle a rencontré ce connard de Frédéric, a des envies de suicide deux fois par semaine, respectivement le lundi et le vendredi (NDLR : Frédéric est l'amoureux de Delphine... vous l'aurez compris c'est un sale type). 

Je me rends donc tranquillement hein, faut pas pousser, à l'institut de géopolitique qui se trouve à quelques minutes de mon travail afin de consoler mon amie. 

J'arrive au secrétariat et là on m'annonce que Delphine ne peut me recevoir.

- Pardon ?! 
- Elle est très occupée, mais elle a laissé une boîte pour vous. 

La jeune femme pivote et se saisit d'un petit paquet qui m'est destiné. 

- Voilà !!

Moi curieuse, je décide bien entendu de l'ouvrir immédiatement, mais c'est sans compter sur le dragon qui fait office de garde-fou.

- Ah non !! Il faudra attendre pour l'ouvrir !! 

Je retourne au bureau en pestant contre Delphine et ses plans "à la con" qui m'ont empêché de manger tranquillement (déjà à l'époque j'étais réputée pour ma gourmandise)...

Une fois installée j'ouvre la boîte... Une lettre signée NJDEKHS s'y trouve dont voici le contenu : 

"Vous avez maintenant une 1/2 heure pour vous rendre à l'Université Paris 8 au 1er étage bât 1 porte au fond du couloir à gauche vous trouverez une porte dérobée rose fushia de la couleur de votre slip derrière laquelle un hélicoptère vous attend... ça va !! On rigole !! L'accueil de la fac suffira...."

Bon... là je commence à me poser des questions sur le pourquoi du comment, mais je me doute un peu de ce qui se trame :) 

Quelques heures plus tard, je me rends tranquillement à l'accueil de la fac.

Visiblement on attendait ma visite puisqu'un jeune homme m'a remis une boîte contenant une deuxième lettre toujours signée NJDEKHS  : 

"Désormais vous devez faire table rase du passé. En plus de vos années facs, d'autres étapes vous attendent. Plus sérieusement l'université Paris 8 a effectivement marqué une partie de votre vie, mais ce n'est évidemment pas la seule. Vous vous rendrez impérativement dans un autre endroit qui a marqué votre existence. Ce dernier, vous ne pouvez l'avoir oublié. C'était le refuge de votre amour avec le matricule H vers le secteur de Sébastopol" 

Le lendemain après-midi, un samedi, je me rends dans un des cafés que j'ai le plus fréquenté à l'époque situé Boulevard Sébastopol à Paris, et qui s'appelait "Autour d'un café". Je m'installe et attends le serveur. 

- Bonjour !! Je m'appelle Sanasan est ce que vous avez quelque chose pour moi ? 

Il me sourit, me quitte sans un mot et revient avec une nouvelle boîte, un café et un muffin de la taille d'un éléphant... 

J'ouvre la lettre et voici son contenu : 

"Votre prochaine mission consistera à vous procurer dans les plus brefs délais (et pas dans 5 jours Sanasan!!!) un exemplaire du journal libération daté du samedi 27/09/03. Pourquoi ? D'abord parce qu’un peu de culture ne vous fera pas de mal et par ailleurs "ENTRE NOUS" libé est un journal très instructif (en particulier à la page 27). 

Je termine mon café, mon muffin et fonce vers le kiosque à journaux. Après m'être procuré le journal libération, je tourne les pages jusqu'à la page 27 et tombe sur la rubrique "ENTRE NOUS"... Et voici le contenu qui m'était destiné : 

"Société Mec interim déplore le départ inopiné de Sanasan membre fondateur pour CDI dans société M.... comme quoi rien n'est perdu"... 

À ce moment-là, je ne vous cache pas que j'ai versé ma petite larme... et j'ai compris pleinement le sens de toute cette mise en scène... 

Bien entendu, l'aventure est loin d'être terminée :) 

En rentrant chez moi le soir, je découvre une nouvelle boîte sous mon oreiller et je me demande comment elle a pu arriver là... Avant de découvrir que mon petit frère était dans le coup !! 

Voici le contenu de la dernière lettre des NJDEKHS : 

"Vous trouverez ci-dessous une recommandation pour effectuer votre ultime mission. Cette mission si vous l'acceptez, vous délivrera des chaînes de l'organisation qui vous hantent depuis tant d'années. Cette organisation qui vous a fait subir des injures atroces "San t'es trop superficielle", les brimades odieuses " San t'es ou ? ça fait une heure qu'on t'attend", "San t'es relou quand tu fais la gueule" ... Il y en a beaucoup d'autres, mais nous n'avons plus de places... Avec la fin de cette mission viendra la fin du cauchemar (c'est une blague San, t'as cru qu'on allait te lâcher aussi facilement?) Votre mission sera d'intégrer la cellule. Vous infiltrerez la cellule d'abord incognito, puis vous vous imprégnerez de l'ambiance, ensuite des sentiments... Votre mission Sanasan sera de mettre au monde un agent secret aussi performant que vous... mais sans les défauts :)"

En bas de cette ultime lettre se trouvait le message suivant :

"RDV Dimanche 28 septembre à Ladurée 75 Ave des Champs Elysées à 10h tapante... N'oubliez pas de décliner votre identité !!" 

Le lendemain dans la matinée, j'arrive à LaDurée à l'heure précise du RDV. Lorsque je décline mon identité à l'hôtesse d'accueil elle m'invite à la suivre et là ô surprise, j'arrive à l'étage et personne !! Même pas un client !! Je me tourne vers elle, l'air interrogateur, elle me sourit et me demande de m'installer. Quelques minutes plus tard, les NJDEKHS arrivent toutes ensemble pour fêter ce qui sera mon enterrement de vie de jeune fille. :) 

Je n'en revenais pas de tout ce qu'elles avaient organisé, du temps qu'il avait fallut pour ce faire et de tous les petits détails dont elles se sont souvenues et qui ont fait de notre relation quelque chose de fort !! Et puis franchement !! Réussir à convaincre la direction de Ladurée de nous laisser utiliser l'étage alors que cette aile est fermée au public en matinée !! Big Up les filles !! 

Elles sont depuis des décennies mes amies... et pour certaines depuis la maternelle... Malgré l'éloignement, le quotidien, les tracas de la vie de tous les jours, nous faisons en sorte de nous retrouver... tout simplement parce que c'est ça la définition de l'amitié. :) 

Voilà un peu de moi que je vous ai dévoilé aujourd'hui et que, je l'espère, vous avez pris plaisir à lire :) 

Sanasan... Et les NJDEKHS (Ness, Julie, Delphine, Édith, Karima, Habiba, Stéphanie... )






13 commentaires:

  1. C'est vraiment génial !! j'ai adoré ton récit et ce que tes amies avaient concoctées pour toi est vraiment chouette :-)
    Merci de nous avoir fait partager ce moment, gardes-les précieusement, c'est une chance :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu beaucoup de chances de les rencontrer... elles sont toutes formidables. Et malgré nos caractères très différents, nos disputes, et parfois même, nos crises existentielles nous avons réussi à maintenir le cap ;)
      Je suis bien contente que ça t'ai plu !! Merci à toi ma chère Zofia <3

      Supprimer
  2. J'adore !
    J'ai beaucoup aimé te lire ! :D

    RépondreSupprimer
  3. Quelle histoire fabuleuse !
    C'est une escapade fantastique que tu as vécue.
    Vous semblez former une équipe du tonnerre, c'est le genre d'amitié que l'on souhaite tous partager.
    Merci d'avoir partagé ça avec nous. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vraiment !! Je n'en revenais pas !! Et pourtant je les savais assez folles pour organiser un truc de fou mais à ce point !!
      Je suis bien contente que cet article vous ai plu... J'en ai d'autres en réserves que je vous dévoilerais surement un jour prochain :) Bisous !!

      Supprimer
  4. Tu as du passé un très bon moment et je pense que tu t'en souviendra longtemps. Ca te fait de très bons souvenirs à tes amis (même si je pense que tu en as des centaines d'autres) et de bons moments à raconter aussi :) Merci de nous en avoir parlé :)

    Concernant la tombe sauvage, si elle est habitué à lire des romans avec des descriptions un peu sombre il n'y a pas de problème. Il n'y a rien de très gore je te rassure. Par contre si elle n'est pas habitué à lire des thrillers ou des policiers ou enfants je pense que tu devrais déjà lui faire lire quelques chairs de poule pour l'habituer. Ne commence par par celui là.
    Surtout que je pense que cette collection "peur bleue" est pour des enfants plus âgé que ceux de la collection "chair de poule".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie :)
      Merci de tes conseils avisés, je note !!

      Supprimer
  5. Cette histoire est juste géniale, j'ai failli verser ma petite larme moi aussi ! L'amitié c'est super important. Moi j'ai trois meilleures amies, deux que je connais depuis le primaire et une depuis le lyçée et le destin faisant bien les choses, toutes les 4 on forme un groupe très soudé. L'une d'entre nous est en Pologne (elle a rencontré un polonais pendant son séjour Erasmus à Rome, romantique non?) et elle se marie l'année prochaine, ce sera le premier mariage du groupe, on a toutes hâte de célébrer ça :) Et quoi qu'il arrive, même si on n'est pas au même endroit, on reste toujours en contact aussi ! En tout cas ton histoire est vraiment très belle :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci Kitsy !! Je suis vraiment ravie de l'accueil que vous avez réservé à ma petite histoire... ça me touche beaucoup :)
      Même l'éloignement ne peut briser une amitié... il suffit de prendre soin de l'entretenir et pour ça pas besoin de se voir, il suffit de s'aimer :)

      Supprimer
  6. Oh je pensais que c'était ton vrai prénom !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non c'est le pseudo que m'ont donné mes copines :) Mon vrai prénom c'est Sarah ;)

      Supprimer

Partageons nos avis!