Une troublante innocence de Margaret Moore

Hello tout le monde, 

Margaret Moore est sans le moindre doute, l’une des auteures de romance médiévale que j’apprécie le plus. Elle est très prolifique puisqu’elle a publié pas moins d’une quarantaine de romances se déroulant à cette époque. Et je pense que vous vous en doutez déjà, mais c’est une des périodes que j’affectionne le plus. 




Résumé

Angleterre, 1020
Mal à l’aise, Raymond d’Estienne observe sa jeune et ravissante épouse. Dans sa toilette brodée, le front ceint d’un cercle d’or, Elizabeth incarne la fraîcheur et l’innocence. N’importe qui se réjouirait d’avoir pour compagne une créature aussi enchanteresse, mais un destin sans pitié l’a contraint à la méfiance. Depuis la disparition tragique de sa première femme, Raymond doute des autres, et aussi de lui-même. Surtout de lui-même. Il a donc pris la décision qui s’impose : ces secondes noces ne seront rien d’autre qu’un mariage de convenance. Que cela lui plaise ou non, sa nouvelle épouse devra se satisfaire de son unique fonction : donner un héritier à son seigneur et maître…

Elle est sublime, douce, innocente... En aucun cas il ne doit en tomber amoureux.


Mon avis 

Élisabeth est une jeune femme de noble lignée sortant tout droit d’un couvent dans lequel elle a vécu un véritable calvaire durant 13 longues années. Cette institution étant dirigée par une femme acariâtre, mesquine, voire cruelle, qui lui a fait subir les pires humiliations, allant même jusqu’à la fouetter. 
Elle est libérée de cet enfer par son oncle, Lord Perronnet qui souhaite la marier à Raymond d’Estienne en lieu et place de sa cousine Geneviève, qui a fui ce mariage en se liant à un autre homme.  Cette union n’a au départ, d’autres buts que de contracter une alliance politique pour l’un et de renflouer les caisses de son domaine pour l’autre via le versement d’une dot fort généreuse. 

Mais c’est sans compter sur la personnalité plus qu’attachante d’Élisabeth. Cette jeune femme pleine de ressources (ne jamais sous-estimer une jeune couventine) réussit l’exploit de faire sortir de son mutisme... et de ses gonds son ombrageux mari. Et croyez-moi, ce n’était pas une mince affaire. 
D’autant que Raymond d’Estienne était résolu à ne jamais plus accorder sa confiance à une femme après avoir été trahi par sa précédente épouse, décédée dans des circonstances troublantes que vous découvrirez en lisant le roman. 

Très sincèrement, c’est un roman que j’ai adoré. Et pourtant, on pourrait qualifier la trame de cette romance d’un peu niaise, trouver les héros un peu caricaturaux, mais la magie prend !!

Raymond d’Estienne qui jure ses grands dieux qu’on ne le reprendra plus à aimer une femme, tombe dans les filets de la douce Élisabeth relativement vite. Mais même ce détail, n’entame pas mon enthousiasme. Bien au contraire, lorsque l’on a fasse à soi, une personnalité telle que celle de l’héroïne, il est humainement impossible de ne pas se prendre d’affection pour elle.

La personnalité d’Élisabeth, son sens de la répartie, les échanges savoureux entre les époux, le tout combiné à une intrigue qui se tient, fait de cette romance une réussite. J’ai vraiment passé un délicieux moment de lecture.

Bonne lecture... ou pas ;)

Sanasan

Les noces écossaises Sophia James

Hello tout le monde, 

Je suis de retour aujourd'hui non pas pour un tag, mais pour la chronique d'une romance que j'ai beaucoup appréciée. Laissez vous emporter par cette histoire originale qui vous entraînera cette fois, non pas dans les Highlands, mais au coeur des Lowlands, contrée éloignée de mes préférences habituelles. 



Résumé

Écosse, 1360
En arrivant à Belridden, Grâce nourrit le secret espoir que son nouveau et séduisant mari, Lachlan Kerr, le seigneur des lieux, saura l'apprécier pour ses qualités, et non pour sa fortune. Hélas elle doit bientôt déchanter, car non seulement Lachlan ne voit en elle qu'une indésirable anglaise, mais, pis encore, il a une maîtresse attitrée. Une situation insupportable pour Grâce qui doit affronter à la fois sa rivale, le mépris de son mari et la haine de ses sujets. D'abord anéantie, elle décide néanmoins de relever la tête : pour conquérir sa place dans le lit et dans le cœur de son époux, elle fera tout, quitte à tenter l'impossible...


Mon avis 

Voilà une romance historique qui sort un peu des sentiers battus. L'héroïne n'est pas de prime jeunesse. Elle a 26 ans la pauvre demoiselle !! Un défaut insurmontable à cette époque si tu ne te ramènes pas avec une sacrée dot pour compenser ce travers immonde ;) Son âge n'est malheureusement pas son seul tort puisqu'elle est affublée d'un bégaiement atroce depuis la mort de ses parents, de tâches sur l'ensemble de son corps, et d'une chevelure rousse dont la teinte aurait horrifié plus d'une coquette... (bon perso, je trouve ça super beau... À l'époque, visiblement c'était une sacrée tare). 
Nous sommes donc loin du cliché répandu dans le milieu de la romance de la jeune fille au physique parfait. Et en cela, moi je dis bravo. :) 
Cela étant dit, malgré ses défauts physiques, Grâce est dotée d'un caractère qui rend son personnage très attachant. Cette jeune femme qui "a peur de son ombre " est courageuse, altruiste, douce et bienveillante à l'égard de son entourage... 
Elle va épouser Lachlan Kerr, par la volonté de deux rois. Mais cet époux, loin de la traiter avec le minimum de courtoisie requis à l'égard d'une jeune fille de son rang, la dédaigne et se montre même parfois cruel dans ses paroles et dans ses actes. Ce rustre lui impose sa maîtresse sans tenir compte de ses sentiments. (Je ne vous cache pas qu'à ce moment-là j'avais envie de le gifler ce c....). 
Malgré son attitude offensante, Grâce, contrainte à l'exil, fera tout pour gagner les bonnes grâces de son époux. Un butor selon toute vraisemblance qui ne mérite pas forcément qu'elle se montre gentille à son égard (j'aurais pu utiliser un vocabulaire plus imagé, mais par égard pour vos yeux, j'évite toute agression visuelle).
Cela étant dit, rien n'est tout blanc ou tout noir... 
Selon certaines rumeurs, Grâce serait responsable de la mort de son frère Malcolm, qu'elle aurait aimé passionnément... Lachlan, épousait donc cette femme avec un a priori très négatif à son égard (au-delà bien entendu de son physique banal). 
Malgré cela, ils apprendront à se faire confiance à s'apprivoiser et même à s'aimer malgré les nombreuses épreuves qu'is auront à traverser ensemble. Intrigues, querelle de pouvoir, aventures, amour et passion, tout le cocktail est réuni pour passer un excellent moment de lecture. 

En conclusion, voilà une lecture que je vous conseille sans modération aucune... Ne vous laissez pas impressionner par le caractère du héros, personne n'est à l'abri d'une belle surprise. :) 

Bonne lecture ou pas ;)

Sanasan


DRAGON LOYALTY AWARD



Hello tout le monde, 

Je vous retrouve pour un nouveau Tag mais bien plus personnel cette fois puisqu'il s'agit du "Dragon Loyalty Award"dont le principe est de révéler 7 choses sur soi. 


Les règles du TAG

1. Informez que vous avez remporté le "Dragon Loyalty Award et mettre le lien du blog qui vous a         attribué cet award.

2. Nommez à votre tour 6 personnes en mettant un lien vers leur blog et en les informant qu'ils                 remportent cet award et qu'ils sont nominés. 

3. Ecrivez 7 choses sur vous. 


C'est partie !! 

Tout d'abord merci à Amanda du blog "La Chronique des Passions" d'avoir choisi le mien. 
Il est une chose que j'ai apprises en m'immergeant dans le monde virtuel, c'est que l'on peut y faire des rencontres formidables. Souvent décriés les réseaux sociaux, utilisés à bonne escient et avec suffisamment de maturité permettent les échanges, le partage et parfois le "copinautisme" (cherchez pas... neologisme inventé par je ne sais qui ;). Et nul doute qu'Amanda fait partie de ces rencontres !! :) 

Notre passion commune pour la romance nous a réuni et j'espère sincèrement que nous pourrons continuer à échanger ainsi dans la joie et la bonne humeur pendant encore longtemps :) 



7 choses sur moi 

1. Je suis gourmande...  Le plus dramatique dans tous ça c'est que je ne suis pas sectaire... Sucré, salé tout y passe sans jamais la moindre mauvaise conscience... A ce propos, tel un oiseau de mauvais augure, mon cher et tendre me fait la réflexion suivante à chaque fois qu'il me voit enfourner avec délectation du chocolat (c'est à dire tout les soirs en regardant la tv ou en lisant) "Le diabète te guette"... 




2. J'aime... Que dis-je !! Je suis en adoration devant une jolie paire de baskets... Je ne vous ai pas montré ma dernière acquisition ? Je vous ai parlé dans un précédent article de mon obsession de la Basket avec Plumetis (souvenez-vous je divaguais à bord de l'eurostar en direction de Londres)... Depuis, elles ont rejoint mon shoesing débordant :) Ma collectionnite aiguë présente néanmoins quelques limites... Un appartement parisien, ne peut contenir une grande collection, toute obsessionnelle soit-elle !! 




3. J'aime la romance... Non ? sérieux ? on s'en serait pas douté tiens !! ;)
J'aime la romance sous toutes ses formes romans, cinéma, séries, etc... Et ce depuis l'âge canonique de 13 ou 14 ans. Je me souviens qu'au collège, pendant que les autres me racontaient leurs histoires d'amours, je les vivais par procuration au travers de mes lectures ou films que je visionnais (Sissi, Autant en emporte le vent, etc). 
J'ai commencé en douceur avec Barbara Cartland et à la fin du collège, j'avais déjà lu tous les romans des soeurs Brontë bien que leurs écrits soient bien moins romancées que ceux de BC. 
J'étais déjà branché romances historiques à l'époque et un duc ou un marquis me convenait bien plus qu'un ado boutonneux :) 
Ceci étant dit, un peu d'honnêteté ne fait pas de mal... je ressemblais à s'y méprendre à "Ugly Betty". Du moins je disposais de tout l'attirails d'une parfaite Betty (appareil dentaire, lunette, frange déguelasse...) ce qui, vous en conviendrez ne facilite pas du tout les rapprochements amoureux ;) 
Cette passion m'a valut pas mal de remarques désobligeantes. J'ai appris avec le temps qu'il valait mieux passer outre plutôt que de perdre mon temps à essayer de faire comprendre qu'une passion en vaut une autre et que de la romance...  ça reste de la lecture, peu importe le genre ;) 



3. Je suis rarement, voire jamais de mauvais humeur. J'essaie, même quand je ne suis pas au mieux de ma forme, d'être toujours d'humeur égale et de ne pas imposer mon spleen à mon entourage. Je m'énerve très vite ceci dit mes colères ne durent jamais longtemps. Tel un ballon de baudruche qui dégonfle, mes colères sont rapidement désamorcées. Malheureusement pour moi, mes enfants l'ont compris... Et je vous laisse imaginer le profit qu'en tire ma petite dernière. 
J'ai une sainte horreur des gens lunatiques, jamais contents, les insatisfaits chroniques, ceux qui se lamentent sur leur sort au quotidien alors qu'ils font partie des 2% de privilégiés dans le monde qui vivent correctement ? C'est quoi correctement ? Avoir l'électricité, l'eau courante, la télé, pouvoir se soigner pratiquement gratuitement, avoir un ordinateur, pouvoir manger à sa faim... 
Je pourrais continuer comme ça durant des heures, je suis intarissable sur le sujet des "Relous" qui sont inconscient de leur chance !! 
J'essaye également d'élever mes filles en leur rappelant très (trop) souvent la chance qu'elles ont de pouvoir aller à l'école, de pouvoir manger ce qu'elles aiment et de posséder de beaux vêtements. Si mes enfants virent à l'individualisme qui règne dans notre société, je le prendrais certainement comme un échec personnel de l'éducation que j'aurais voulu leur inculquer. J'espère qu'elles seront gentilles, altruistes et pleine de bienveillance à l'égards des gens qu'elles seront amenées à croiser. Si on me sort que je vis dans un monde de bisounours, alors bisounours je suis sans le moindre doute. 




4. J'aime voyager... découvrir de nouvelles cultures, rencontrer des autochtones et partager des moments de simplicité avec eux. C'est pour cette raison entre autre, que je ne pars jamais ou quasiment jamais en club... Aller m'enfermer dans un hôtel autour d'une piscine avec des personnes qui ne font que râler et ne mettent pas le nez dehors histoire de découvrir un peu ce qui s'y passe, très peu pour moi !! Les voyages forgent l'esprit !! Et en plus d'être une richesse, ils sont une chance. 
Un taxi à Kuala Lumpur qui nous racontait un peu son quotidien, nous a dit cette phrase après que mon mari lui a fait remarquer que les gens vivaient plutôt bien en Malaisie "oh yes of course !! But you... you can travel"... Tout est dit !! 




5. L'écriture est une autre de mes passions... Et sur le sujet je me fais plutôt discrète... Pourquoi ? je n'ai pas le sentiment d'avoir la légitimité afin de pouvoir en parler... du coup... je me tais et j'apprend :)




6. Je voue un culte sans nom à la BBC. Elle a le mérite de proposer des programmes de qualités, des adaptations fidèles, des séries addictives et recherchées en faisant toujours preuve de subtilité. Pas la peine de m'étendre sur le sujet... vous voyez de quoi je parle ;) 




7. Je suis une vraie fille... Qu'est-ce que j'entends par là ? j'aime les fringues, le maquillage, changer souvent de coiffure, etc. Par exemple, je ne sors jamais sans mascara, une hérésie !! Tout en ne portant quasi-exclusivement que des baskets ;) 
Attention !! Cela ne signifie nullement que les filles qui ne se maquillent pas, ne sont pas portées sur la mode ou autre ne sont pas de vraies filles hein !! Bien entendu, à chacune sa manière de procéder et de se sentir fille :) C'est une expression courante qui englobe certaines pratiques auxquelles s'adonnent les coquettes :) 






Si le coeur vous en dit, à vous de jouer les filles :) 

Et vous lectrices, n'hésitez pas à vous prêter au jeu en mettant vos réponses ici ou sur ma page facebook

Bonne lecture ou pas ;)

Sanasan



The Outlander Book Tag

Hello tout le monde, 

Audrey du blog Cellardoor m'a proposé de faire ce tag que j'ai trouvé particulièrement sympa. Je me suis prêtée au jeu et je vous laisse découvrir mes réponses. ;) 

Vous aurez beau chercher, vous ne trouverez rien concernant Outlander sur mon blog... et pourtant en fan absolue de l'Écosse je devrais mais je suis principalement friande de l'Écosse médiévale jusqu'au 16e siècle environs, l'époque des révoltes jacobites ne me branche pas forcément. 
Et j'ai aussi une excuse toute trouvée :) J'ai lu Outlander (du moins le 1er tome) bien avant la création de mon blog. Et pour être tout à fait franche, si je ne chronique pas un roman tout de suite après l'avoir lu, je ne peux en parler de manière constructive. Je peux vous dire que j'ai bien aimé, mais sans pouvoir développer plus amplement sur le sujet. Quand à la série... elle m'attend sagement. Je l'ai déjà commencé et pour le moment j'aime beaucoup. J'ai fait une courte pause dans mon visionnage, faute de temps. C'est le genre de série qui lorsqu'elle est commencée doit être terminée dans la foulée afin d'éviter tout type de frustration. ;) 

Allez on commence !! 


1. Vous touchez des menhirs et vous vous retrouvez transportée dans le temps, en quelle année aimeriez-vous vous retrouver ?

C'est une question ardue, car comment apprécier de vivre dans le passé quand on en connaît un peu les conditions d'existence (pas de chauffage, pas l'eau courante, pas de kinder !!!! et surtout... Pas de nounours en chocolat !!!!)... À moins d'être une noble jeune femme pourvue d'une flopée de domestiques dévolues à mon seul confort, ça ne me branche pas franchement de vivre dans le passé. Bon allez, je répondrais quand même l'Écosse médiévale, histoire de me faire une idée précise de la façon dont vivaient les highlanders de nos rêves ;) 





2. Claire est une excellente infirmière ? Si vous pouviez avoir la même compétence qu'un personnage de fiction, laquelle serait-elle ? 

Sans hésiter, je répondrais la qualité de détective de Sherlock Holmes... Dans la même lignée, je dirais Hercule Poirot pour son sens inné de la déduction :) Sinon... Après réflexion je dirais aussi un super héros, c'est quand même bien pratique d'être super balaise, de pouvoir sauter d'un immeuble à l'autre, d'avoir des pouvoirs extraordinaires et en plus d'être un beau gosse (au féminin pour moi hein !! ;)  





3. Jamie et Claire sont faits l'un pour l'autre. Quel est votre couple préféré ? 

À votre avis ? Le capitaine Wentworth et Anne bien entendu (la plus belle lettre d'amour de tous les temps) !! Mais aussi Gunelle et Iain. Leur histoire d'amour était tout sauf un long fleuve tranquille et pourtant !! Sinon, je dirais Rhett et Scarlett, Evangeline et Sébastian (les opposés s'attirent), Darcy et Lizzie et ... Bon OK, j'arrête de faire ma relou... On va stopper là. :) 




4. La fin d'Outlander était choquante. Quel livre vous a retourné ? 

Pour être franche, peu de livres m'ont vraiment bouleversé. Du moins ces derniers temps. Je dois creuser un peu dans ma mémoire pour me souvenir... J'ai fait une longue pause avant de reprendre le TAG... et avant cela, j'ai traîné un peu sur vos pages mesdames :) Et je suis tombée sur celle de LadyRomance qui nous informe de la diffusion d'une mini série sur France Ô "the book of negroes". Pour la faire courte, j'ai lu, vu beaucoup de romans, films sur la traite des noirs (et d'une manière générale le commerce triangulaire) à cause de Racines d'Alex Haley... Bouleversant ?! Le mot est faible, ce roman m'a estomaqué... Cet intérêt a crû avec un cours optionnel à l'université d'histoire du Droit. Le prof était visiblement passionné par cette période sombre de l'histoire et nous en a parlé avec tellement de verve qu'il a réussi l'exploit de faire en sorte que son amphi fasse toujours salle comble...
Wait !! J'allais oublier !! Et l'ange de Whitchapel de Jennifer Donnelly !! ;)



5. L'Écosse a énormément de châteaux, on en voit d'ailleurs quelques-uns dans Outlander. Dans quel royaume voudriez-vous habiter (château inclus) ? 

Le royaume de la Belle au bois dormant of course ;) 



6. Il y a beaucoup d'amour dans Outlander, mais vous, quelle est votre romance préférée ? 

Une fois encore, je répondrais sans la moindre hésitation, Persuasion de Jane Austen... :)



7. La révolte jacobite est un point important dans le livre. Dans quel livre se trouve votre bataille préférée ? 

Il en existe deux :) J'ai adoré les batailles décrites par Monica McCarty dans sa fameuse saga "The Highland gard". Mais aussi, celles du seigneur des anneaux, reproduites merveilleusement par Peter Jackson dans sa non moins fameuse trilogie. 



Ça, c'est cadeau ;)




8. Jamie et Claire se sont mariés de façon inattendue. Avec quel personnage de fiction aimeriez-vous vous marier ? 

Hum... Le Capitaine Wentworth ? Oui parce que soyons réalistes, les mecs retords, un peu goujats, au tempérament de feu... c'est bien... Dans les romans ;) 
Le capitaine sera pour moi, toujours associé à Rupert Penry-Jones, probablement parce que c'est la première adaptation du roman que j'ai visionné. Mais entre nous, je ne raffole pas des blonds... Je préfère les bruns ténébreux ;) Mais bien entendu, il fait exception à la règle. :) 



9. L'Écosse est un lieu magnifique. Quel monde voudriez-vous visiter ? 

Forcément, la Grande Bretagne à l'époque médiévale. Vous voyez, je ne suis pas sectaire, il n'y a pas que l'Écosse dans la vie ;) J'ai découvert l'Angleterre, l'Écosse et l'Irlande médiévale avec des auteurs telles que Margaret Moore, Johanna Lindsey, Jude Devereaux, Julie Garwood, Kathleen E.Woodiwiss et bien d'autres quand j'avais à peine 20 ans... Mon amour pour ce type de romance n'a jamais faibli, bien au contraire, ll n'a fait que croître. :)

Mais on est d'accord, on parle bien de visiter cette époque hein !! Y vivre certainement pas !! Je serais brûlée au bûcher pour excès de sucre !! (je suis en train de dévorer mes Stroopwafels... Punaise que c'est bon !!).





10. Si vous pouviez changer le futur, le feriez-vous ? 

C'est une question qui mérite réflexion. Ceci dit, je trouve qu'elle manque un peu de logique. Comment peut-on changer ce qui n'a pas été ? Le terme modifier prête à confusion. On "modifie" quelque chose de préexistant... Cela signifierait que l'événement se serait déjà produit. Non ? 
On peut changer le passé bien évidemment, des événements négatifs qui nous ont marqués, mais le futur... 
On peut, peut-être modifier un futur proche, mais un futur lointain dont on ne sait rien je n'en vois pas franchement l'intérêt... Et puis on me dit dans l'oreillette que c'est le présent qui doit être changé, car bien souvent, il détermine notre avenir. Voilà ma réponse à cette question hautement philosophique. Et quand on connaît mon niveau en philo, rien d'étonnant à ce que ma réponse parte dans tous les sens (pour info j'ai eu 8 au bac!!!)
J'ai eu la mauvaise idée de poser la question à mon cher et tendre et voilà sa réponse à la question "t'avais qu'à regarder retour vers le futur et terminator"... Hum...



Et voilà mes réponses !! Je propose à "La chronique des passions", "Manue fais-moi peur" "Si la vie m'était contée" "Who is this girl" et "Twenty Three Peonies - In the mood for blog" de se prêter au jeu si le coeur vous en dit les filles :) Et toutes celles qui passent par là si ce tag vous intéressent. N'hésitez pas à mettre vos réponses en commentaires ici ou sur ma page facebook :) 

Bonne lecture ou pas ;) 

Sanasan