L'amant des hautes-mers d'Agathe Kerlan

https://irwt.blogspot.fr/2016/10/lamant-des-hautes-mers-dagathe-kerlan.html


 Hello tout le monde,


Vous ne rêvez pas !! Enfin une chronique littéraire :) 

Une chronique qui va vous plonger dans l'univers assez méconnu de la piraterie. Pas vraiment méconnu pour les amoureuses de la romance, mais plutôt délaissé en faveur d'intrigue se déroulant dans les salons feutrés de l'Angleterre sous la régence. 

Il y a quelques années (hum...beaucoup d'années...) j'avais dévoré les romans de Johanna Lindsey et sa fameuse saga familiale des "Mallory paru chez "J'ai Lu" dans la collection Aventures et Passions et dont certaines intrigues abordaient le thème de la piraterie. J'avais bien accroché à l'époque, sans forcément chercher à découvrir d'autres titres...

Vous commencez à me connaître et savez que ce n'est pas mon domaine de prédilection (le mien c'est l'Angleterre/Écosse/Irlande médiévale). Je suis donc repartie à la découverte de ce genre d'un oeil presque neuf. Et j'ai bien fait !! 

L'amant des hautes mers est une très belle découverte et, même si j'ai quelques bémols à émettre, cela n'a pas entamé mon enthousiasme pour ce roman.  

Allez je commence !! 


Résumé : 

Le Fantôme noir, la terreur des galions, à la tête d’une redoutable bande de flibustiers : depuis que Gabriel de Valfort a renoncé à sa vie de marquis, il est devenu le pirate le plus redouté de l’océan Indien. Une existence aux mille dangers qui n’est autre que le prix de sa vengeance : sur son navire, Gabriel retient captive Capucine de Cernac, la fille de l’homme qui a ruiné sa famille et son avenir. Et il compte bien punir cette crapule pour ses crimes ! Mais ce que Gabriel n’avait pas prévu, c’est que son ennemi juré soit trop avare pour payer la rançon de son unique héritière. Si bien qu’il doit supporter la présence à bord d’une jeune femme au caractère impossible, qui mène l’équipage de la Sainte Victoire à la baguette et défie sans cesse son autorité…

Des comptoirs exotiques de l’océan Indien à la cour de Versailles, Agathe Kerlan nous entraîne dans une aventure haletante portée par des personnages hauts en couleur.



Mon avis : 

Gabriel de Valfort, menait une vie paisible, rangée, loin du stéréotype du héros débauché, jusqu'à ce qu'un terrible coup du sort —un chantage subit par son père— frappe sa famille. Notre héros se retrouve ruiné et les révélations sur sa situation financière vont entraîner un enchaînement de drames qui pousseront notre héros à prendre de graves décisions. 

Gabriel se destinait à une carrière de chirurgien. Malheureusement pour lui, sa situation financière, lui impose d'abandonner l'accomplissement de son rêve. Plein de rancoeur et de haine à l'égard de celui par qui le malheur arrive, il décide alors, avec la complicité de Timothée, son cousin, de se venger. Et pour ce faire, quoi de mieux que de kidnapper, la fille de son ennemi. Il utilise pour cela, le navire hérité de son père, unique bien n'ayant pas été saisi par ses créanciers. 

Durant deux années, toujours en compagnie de son dandy de cousin, Gabriel va sillonner les mers du sud jusqu'à acquérir la réputation de pirate le plus redouté. Sa carrière de pirate n'étant que le fruit du hasard, il faut reconnaître que notre héros excelle dans cet art. 

A son bord, la jeune Capucine, va vivre deux années de captivité à bord de la "Sainte Victoire". L'héroïne est une jeune femme au tempérament de feu. Loin de subir sa captivité, elle va faire en sorte d'en prendre son partie et il faut reconnaître qu'elle s'en tire à merveille. La petite rusée ne délaisse pas l'idée de s'évader de sa prison "dorée". Pour cela, elle fomente des plans afin de parvenir à ses fins et tentera, avec plus ou moins de subtilité, de faire craquer le capitaine. 

Je vais éviter de vous détailler le roman point par point et surtout de vous résumer le résumé de l'éditeur. Sachez toutefois que le roman se compose de deux parties. Une première dont l'intrigue se déroule principalement en mer et une seconde qui ravira les amoureuses du faste versaillais, puisqu'elle se passe à la cour du Roi. 

Je vous le disais plus haut, ce roman fut une très belle découverte, principalement grâce à l'originalité du thème abordé, la piraterie, donc, et l'intrigue autour du fameux trésor dissimulé par le célèbre pirate "La buse" et que Gabriel n'aura de cesse de retrouver grâce au parchemin laissé par son père. 

La seule réserve que je pourrais émettre concerne principalement certains passages que j'ai trouvé un peu longuets. Pas de quoi fouetter un chat, mais certains chapitres auraient gagné à être plus courts. 

En conclusion, je dirais que "l'amant des hautes mers" est une très belle découverte qui a eu le mérite de me faire redécouvrir l'univers de la piraterie. 

Bonne lecture, 

Sanasan

6 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu d'histoire sur le thème de la piraterie, du coup ça m'intrigue, et vu qu'il a l'air pas mal et que les petites longueurs ne me font pas peur, je pense que je vais le noter de ce pas ^^
    Merci pour la découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille ma Kerry !! C'est une lecture très très agréable :)

      Supprimer
  2. A tenter alors !
    Le thème est original pour moi qui ne lis jamais ce genre d'histoires, donc c'est déjà une bonne base ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas franchement mon thème de prédilection mais je l'ai trouvé vraiment chouette :)

      Supprimer
  3. Welcome back !!! Ca fait plaisir de lire une de tes chroniques, surtout pour un roman qui a l'air aussi sympa. J'avais lu aussi un Mallory qui se déroulait dans l'univers de la piraterie, j'avais bien rigolé d'ailleurs, l'héroïne avait un tempérament de feu. Ce roman pourrait fortement me plaire aussi !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu retrouveras ici le tempérament de feu de la demoiselle ;)

      Supprimer

Partageons nos avis!