Une nuit pour s'aimer Mary Balogh

Hello tout le monde,

Deux chroniques en un jour!!!! Wahouuu mais que m'arrive-t-il? 
Ben je l'avoue j'ai un peu de temps devant moi, le rush de retour de vacances est terminé!


Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre qui contrairement au précédent (l'insoumise de Jennifer Donnelly) ne m'a absolument pas convaincu. Je suis restée sur ma faim et je vais vous expliquer pourquoi. 



Résumé de l'éditeur :

Neville Wyatt s'apprête à épouser sa cousine Lauren quand il se croit victime d'une hallucination : sur le parvis de l'église vient d'apparaître la silhouette fragile d'une femme en guenilles. Lily. Qu'il a épousée au Portugal dix-huit mois plus tôt, juste avant qu'elle soit tuée sous ses yeux. Aujourd'hui il la retrouve bien vivante ; la même et pourtant une autre, meurtrie par la violence des hommes et la déchéance. Ici, à Londres, le gouffre qui les sépare n'a jamais été plus grand. Lily est roturière, illettrée. Tandis que lui est devenu le nouveau comte de Kilbourne. Et pourtant, il l'aime toujours...



Mon avis :

Lily est une jeune fille qui a beaucoup souffert de la cruauté des hommes (un en particulier). Lorsqu'elle vient à Londres y retrouver son mari le Comte de Kilbourne, c'est une femme brisée et meurtrie par ce qui lui est arrivée lors de sa captivité au Portugal.

Malgré leur différence de classe sociale, elle, simple roturière sans éducation, sans savoir (elle ne sait ni lire ni écrire) et lui Comte et pair du royaume, l'amour est fort, puissant, ravageur. 
Neville réussira à faire abstraction de cet état de fait. Il n'aura d'autre souhait que d'aider sa femme, son épouse, son amour à oublier les moments difficiles qu'elle a vécu lors de sa captivité. 

Voilà jusque là tout va bien! Cette première partie est très riche en émotion, on souffre avec eux, on a de la peine pour la pauvre Lily et on admire Neville pour son abnégation, sa tendresse, et pour l'amour qu'il porte à sa femme malgré tout le tapage que provoque son retour (Il abandonne sa fiancé au pied de l'autel "Lauren" à qui le 2eme tome de la saga est consacré).

Et patatra!!! Que se passe-t-il? J'avais un peu l'impression d'un ballon de baudruche qui se dégonfle...

Les sentiments, sensations, émotions ressentit lors de la 1ere partie disparaissent comme ils étaient venus! 
Lily que nous aimerons pour sa sensibilité, sa douceur, sa conception du monde qui l'entoure, et bien finit par nous agacer. A un tel point d'ailleurs que j'ai laissé le livre quelques jours en stand-by avant d'y revenir. 

Non mais! Kesako??? 

Son comportement m'a plus qu'intrigué, il m' agacé!!! 
Elle revient de l'enfer et là ou n'importe quelle femme un peu sensée serait heureuse de retrouver l'amour de sa vie, qui soit dit en passant est heureux de la retrouver, et bien non, Lily n'est pas heureuse.... Elle ne se sent pas à sa place, pas assez bien, bla bla bla bla... 

Non mais alloooooo (dixit une certaine bimbo bien connu des ados... mais pas que la preuve! ;) )

Trop, mais alors vraiment trop de longueurs!!!! J'ai eu d'ailleurs la vilaine impression que la fin ne se résumait qu'à cela. 

Et c'est bien dommage! C'était pourtant bien partie.  

Bref, vous l'aurez compris, je n'ai pas réellement apprécié ma lecture. Peut-être certaines d'entre vous l'ont lu? Qu'en avez-vous pensé? 

Bonne lecture,

Sanasan

PS : Lauren ne m'a pas donné envie de continuer la saga... Pour moi ça s'arrête là!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Partageons nos avis!