mercredi 31 mai 2017

Mon séjour en Ecosse

Hello tout le monde,

Un voyage en Ecosse, terre de prédilection de mes romans, ça mérite que je me penche un peu sur le sujet, non ? 

Quelques petits conseils pour commencer : 

- Prendre un ticket de transport à la journée !! 4 livres contre 1,60 par trajet. 
- Je vous conseille l'hôtel, Premium Inn (j'avoue, le nom ressemble à s'y méprendre à un hôtel de passe ou un hôtel à la Norman Bates, au choix)... Cela dit, il est hyper bien situé compte tenu du prix proposé (5mn à pieds du château) et les chambres sont nickels !! 
- Munissez-vous d'un pass visite de 3 ou 5 jours pour les châteaux. Vous pourrez en visiter autant que vous voudrez et l'avantage, c'est que les visites ne sont pas obligatoirement consécutives. Si vous souhaitez faire une pause d'une journée dans vos visites, pas de soucis ! Evidemment l'intérêt premier est que cela revient moins cher. 

Sur ma page facebook, j'ai partagé avec vous quelques photos de mon périple. Cependant, si je devais entrer dans le détail ça donnerait ça : 

Afin que vous puissiez vous situer, je vous mets la carte de la ville. 



Jour 1 : Visite d'Edimbourg 

- Visite du château d'Edimbourg situé au milieu de la ville qu'il surplombe... tout simplement grandiose !! On en prend plein les yeux !  

- Visite du centre historique en sortant du château, un peu de shopping sur Prince Street et direction la colline de Calton Hill pour découvrir le "Dugal Stewart monument" et le "national monument"... 
En prime, vous aurez une vue dégagée sur toute la ville. Et s'il fait beau (ne rêvez pas trop) c'est également l'endroit idéal pour un pique-nique... 
Pour celle qui ont lu les demoiselles d'Arisaig, le héros, Neil est affectueusement surnommé "Apollon"... Dans mon esprit (mais pas encore dans celui des demoiselles) ce jeune homme est originaire d'Edimbourg surnommé l'Athènes du Nord, il était donc logique que son surnom soit en rapport avec le mythe du Dieu grec de la beauté ;) 
Le national monument érigé pourtant au XIXeme siècle, n'est pas sans rappeler l'architecture de la Grèce Antique... c'était le but ! D'ou le surnom donné à la ville d'Edimbourg. 

- Ensuite direction de Palace of Holyroodhouse... Et là, manque de bol, les visites étaient impossibles ce week-end précisément, car lieu de villégiature de quelques têtes couronnées... honnêtement, je ne sais pas lesquelles ?!





Jour 2 : Visite du Château de Craigmillar

- Facile d'accès si on ne se trompe pas d'entrée ?! Les habitants d'Edimbourg vous conseillerons de descendre à la station "Great infirmary"... ne les écoutez surtout pas !! L'entrée se situe au niveau de la station Craigmillar Castle... logique me direz-vous ? Sauf pour lesdits habitants et accessoirement pour le conducteur de bus. Un spécimen d'ours mal-léché à l'accent aussi facile à comprendre que du latin en début d'apprentissage... 
Une visite qui vaut largement le détour... Tout d'abord, le château est très bien conservé, ensuite, il n'y a pas foule, contrairement au château d'Edimbourg qui regorge de touristes en tout genre.
Cela dit, priez le Dieu que vous voulez, que les éléments ne se déchainent pas contre vous... la pluie a ceci de terrible qu'elle flingue toute coiffure digne de ce nom... 

- Retour à Edimbourg et visites consacrées à l'univers Harry Potter... Alors pas forcément parce que j'y suis sensible, honnêtement, je m'en tamponnais même un peu, mais ma fille m'a expressément demandé de prendre des photos des lieux insolites en rapport avec le célèbre roman. A savoir, la fameuse rue aux façades colorées qui a inspiré la rue de Traverse, l'éléphant house, et le Balmoral. 

- Diner sur Grassmarket place... Plein de petits pubs sympa à l'ambiance typique. 









Jour 3 : Direction Stirling

- Direction Waverly Station pour prendre le train pour la ville de Stirling située à environs une heure d'Edimbourg. Un petit conseil, prenez votre ticket ALLER/RETOUR. Tout d'abord parce que c'est moins cher et parce que ça vous permettra peut-être de ne pas rater le train et donc... de devoir attendre sous les éléments déchainés le suivant... 
- Arrivée à Stirling et visite du célèbre château cher à mon coeur puisque le roman que je viens de terminer "Prophétie d'automne" mentionne ce fameux château et le roi qui l'a rendu célèbre "Robert de Bruce". 
- Ensuite vous pourrez visiter le demeure bourgeoise de Archibald et Anna Campbell... Votre pass vous permet d'y accéder gratuitement. 
- Direction le centre ville qui n'a d'autre intérêt que de proposer tout un tas de café ou salon de thé pour se réchauffer... je sais qu'en ce moment un peu partout en France, la chaleur est accablante, mais croyez-moi, en Ecosse on est vraiment trèsssss loin des températures estivales parisiennes ou autres. 






Jour 4 : Fin des visites à Edimbourg

- Direction le musée nationale qui, sans être transcendant propose, par exemple, une aile dédiée à la mode à travers les âges. Le reste ne présente pas un grand intérêt quand on a le Louvre à côté de chez soi... Leur collection égyptienne pour ne citer qu'elle, est loin de faire pâlir d'envie celle du Louvre, ou leur galerie de l'évolution qui n'est pas non plus au niveau de celle du jardin des plantes (toute trace de chauvinisme parisien sera sévèrement puni par la loi)... Bref, c'est une visite à effectuer mais dont vous pouvez vous passer si vous manquez de temps. D'autres lieux d'intérêt méritent qu'on leur accord notre attention ;) 

- Visite du Greyfars Kirk et le cimetière dont l'atmosphère mystique vaut le coup d'oeil. 

Nous avions prévu de nous rendre à Portobello Beach... mais les transports en communs ne sont pas d'une efficacité redoutable. J'en suis même arrivée à regretter la ligne 13 c'est pour vous dire !! Du coup, nous avons dû abandonner la mort dans l'âme. 




Edimbourg est une ville qui, sans nul doute mérite qu'on s'y attarde, mais 4 jours étaient déjà suffisants pour découvrir la petite capitale de ce pays qui m'inspire tant ;) 
Cela étant dit, je vais vous avouer un truc... j'ai adoré, qu'on soit bien d'accord ! Mais... mon coeur n'a pas palpité autant que lors de mon séjour en Irlande.... Voilà ! C'est dit :) 

Bon séjour écossais... ou pas ;) 

Sanasan,

The Last Kingdom / Vikings

Hello tout le monde,

Sur l'exemple de ma copinaute "Cellardoor", je vous propose aujourd'hui un avis groupé de 2 séries que j'ai littéralement dévoré.


La saison 2 de The Last Kingdom  



Cette saison compte 8 épisodes que j'ai vu en deux jours... C'est assez édifiant concernant l'addictivité qu'a provoqué cette série.

Si vous avez lu mon avis concernant la première saison, vous vous souvenez certainement que j'ai eu un peu de mal à accrocher au début. J'avais trouvé la mise en place de l'intrigue et la présentation des différents protagonistes un peu longuettes.

Ici, on entre directement dans le vif du sujet et la série éveille l'intérêt dès le départ. Nous retrouvons bien entendu le héros Uthred, (toujours aussi con, que je crois même avoir qualifié de héros au rabais à cause de son inconstance avec les femmes) cela dit, j'ai quelque peu révisé mon jugement le concernant. C'est un con, mais utile... et beaucoup moins inconstant !!

Il est bien entendu l'élément central de toutes les machinations, conspirations, etc. Cela dit, cette saison met le focus sur les nombreux personnages secondaires. Beaucoup auront un rôle déterminant dans les enjeux de pouvoirs et prendront de plus en plus d'ampleur dans la suite des événements. C'est vraiment important de le souligner, car c'est leur histoire que nous aurons à coeur de suivre. Et c'est le gros points positifs de cette seconde saison.

Alors c'est une série médiévale, la violence était une caractéristique propre à l'époque. Donc, le coefficient boucherie reste très élevé et peu rebuter les âmes sensibles.
Abstraction faite de ce point "négatif" mais néanmoins réaliste et qui colle parfaitement à l'environnement barbare du Moyen-âge, vous apprécierez peut-être l'attrait historique d'une période pas forcément connu du grand public.

Le Roi Alfred met en place les différentes pièces de son échiquier politique qui doivent lui permettre à terme, d'unifier l'Angleterre, divisée en 4 grands royaumes indépendants (La Mercie, La Northumbrie, Le Wessex et l'Est-Anglie... toujours bon à savoir ;) ).
Un petit conseil pour terminer, on ne le précisera jamais assez mais dans ce genre de série, il vaut mieux ne pas vous attacher aux personnages.

Pour conclure, je dirais que la suite est plus qu'à la hauteur et qu'elle dépasse même largement mes attentes. Une excellente série, que j'ai pris grand plaisir à dévorer :)


Viking Saison 1 



Je ne sais pas du tout par quoi commencer concernant cette série. Je crois que c'est assez révélateur de l'ambiguïté de mes sentiments la concernant. La preuve ? Je me répète !!

Viking est une série passionnante... on est happé dès le début par l'ambiance scandinave du IX eme siècle, retranscrite avec un certain succès je dois dire. Les paysages sont époustouflants, les costumes, les décors, tout a été parfaitement mis en scène.

Les personnages, encore une fois, très nombreux, sont intéressants, à des degrés différents, mais avec des personnalités énigmatiques qui nous déstabilisent un peu.

Pourquoi est-ce que je dis ça ?

Ici, ceux qui sont censés être les héros de la série, sont en quelque sorte des anti-héros. A commencer par Ragnar et sa femme, Lagherta... Loin du preux chevalier, Ragnar est cruel, sanguinaire (si si j'exagère à peine), mais toutefois il est resté sympathique à mes yeux. C'est cet antagonisme qui m'a un peu bousculé dans les convictions que j'ai du héros parfait.
Le mode de vie scandinave et les croyances de l'époque sans doute...

Nous allons donc suivre les aventures de ce Ragnar qui sera la premier Viking a voguer vers les terres de l'Ouest dans l'unique dessein de piller les habitants des royaumes de l'Angleterre pas encore unifiée par Alfred le Grand. (et ouais, il n'y va pas pour rien le bougre).

Là encore, âmes sensibles, passez votre chemin... Les scènes de violences sont légions, explicites et peuvent vous rebuter par leur récurrence.

Tous les éléments étaient réunis pour que cette première saison suscite mon intérêt, et à bien des niveaux, ce fut le cas... mais... j'avoue qu'à la fin, tel un ballon de baudruche, mon intérêt à décru...
j'ai commencé à trouver les intrigues répétitives.
On s'embrouille ? On se bat et si possible on en tue un max... et on recommence...

Bref, une série qui ne m'a pas forcément convaincue, cela dit, à la lecture du synopsis de la saison suivante, le ton est donné et les lignes risquent de pas mal bouger, ce qui me donne envie de découvrir la suite... mais pas maintenant :)

Bon visionnage, ou pas ;)

Sanasan