Les demoiselles d'Arisaig... la genêse

Bonjour tout le monde,

Article un peu particulier qui fait écho à mon actualité du moment...
Ben oui, les demoiselles d'Arisaig sera très bientôt disponible, du coup, je me suis dit que ce serait sympa de vous raconter comment moi, inconditionnelle de romances historiques, me suis mise à écrire une comédie romantique et surtout ce qui m'a inspiré :)

Le premier roman que j'ai écrit n'est pas celui qui va paraître mais un autre dont le titre (non définitif) est "le journal d'Anna"... une romance historique qui se déroule à Boston et dans le Montana. 
Comment ? Quoi ? Ce n'est pas une romance historique qui se déroule dans l'actuelle Grande-Bretagne ? Ben non ;) Mais l'Amérique à la fin du XIX eme siècle c'est bien aussi !! 

J'étais donc en pleine écriture de ce roman lorsqu'il m'est arrivée une galère pas possible !! Et bêtement hein !! Sinon ce serait pas drôle ;)

Je suis en train de regarder sur l'ordi "coup de foudre à Nothing Hill" dans mon lit... je glousse lorsque Spike montre à William ses tenues pour son futur rencard.


Visiblement, ça gonfle ma chère moitié qui me demande d'aller au salon parce que je l'empêche de dormir... 
Je prends mon ordi et me dirige vers le salon... J'ai deux marches qui permettent d'accéder au salon... 2 pas 15... Dieu seul sait ce qui me serait arrivée si j'en avais 15 ;) 
Je loupe une marche... Vol plané... Ordi atomisé (pas d'autre mot)... 
Je pleure toute les larmes de mon corps... Pas parce que je me suis fait mal nonnnnnn... Mon ordi a rendu l'âme et j'ai eu beaucoup de mal à accepter son état de mort cérébrale !! 
Pendant quelques jours je traine mes guêtres l'âme en peine à la maison... Ma moitié n'en peut plus ! A tel point qu'il m'appelle le "mur des lamentations sur pattes"
Il m'achète un ordi tout beau tout neuf !! 
Allez savoir pourquoi, en commençant à appréhender mon nouvel ordi, me vient l'histoire de Daphné... et Fiona. 
Deux jeunes femmes que tout oppose et qui, pourtant tisseront des liens d'amitié très forts. Est-ce du vécu ? Peut-être ! L'amitié c'est aussi voir au delà des apparences... 

Je commence donc ce qui deviendra le premier tome de la saga en (normalement) 2 volumes des Demoiselles d'Arisaig. 
Le premier tome raconte l'histoire de Daphné (prénom inspiré par ??? Vous avez 3 heures ;)... 
Cette jeune femme quitte la ville de Glasgow pour s'installer dans le petit village de pêcheur du nom d'Arisaig... mais c'est ou ça ?! Re-vous avez 3 heures ;) 



Je vais éviter de faire ma peau de vache et vous aider dans votre dissert ;) Le prénom, Daphné, m'a été inspiré par l'auteur bien connu de Rebecca ;) Quand à Arisaig, je venais d'avoir un coup de coeur pour une romance historique dont le titre va certainement parler à certaines d'entre vous "La châtelaine de Mallaig"... Après avoir terminé l'histoire de Gunelle et Ian mon esprit voguait encore dans paysages sauvages de l'Ouest de l' Ecosse. Et c'est tout naturellement que Daphné y a déposé ses valises :) 



Quelles ont été mes autres sources d'inspiration ? Ou plutôt quelles sont les références films ou romans que j'ai pu citer ? 

Vous connaissez mon amour pour Jane Austen et notamment ce cher capitaine Wentworth du roman Persuasion... j'en fais référence alors que nos héroïnes parlent du héros de la série... Prison Break ! Deux univers que tout oppose et pourtant, ils ont un point commun ! devinez lequel ? ;) 



Vous découvrirez que Daphné est une adepte du booty-shake, et cette scène m'a été inspiré par les Chipettes... oui vous avez bien lu ;) Mes filles passaient en boucle le clip des chipettes dans lequel, elles imitent une Queen B au top de sa forme. 



N'oublions pas la reine, que dis-je l'impératrice des enfoirés affectifs qui a tout naturellement trouvé sa place dans mon histoire... parce que Bridget, c'est un peu l'histoire de nos vies ... 
D'ailleurs à ce propos, je vais vous raconter une petite anecdote :) 
Il y a des années de cela, un certain matricule H venait de me larguer comme une vieille chaussette... Après 4 ans de bons et loyaux services, notre histoire a pris fin sur un malentendu stupide... Bref, je suis tombée dans une dépression de type Z (la pire !! Celle ou tu te morfonds genre... pendant des mois en bouffant tout ce qui te tombe sous la main et en refusant de mettre le nez dehors... le lavage de cheveux était optionnel)... Mes chères amies, souvenez-vous les NJDEKHS (https://irwt.blogspot.fr/2016/06/hymne-lamitie-ou-comment-jai-choisis.html)ont pointé chez moi un jour de mai et ont sonné à l'interphone en me menaçant de me sortir en pyjama... J'ai cédé ;)    


Les autres références sont nombreuses, je ne pourrais pas toutes les citer ici mais je n'ai pas oublié mon amour pour la mythologie grecque avec le surnom du héros "Apollon" qui est originaire d'Edimbourg, notre Athènes du Nord... A ce propos ? Le Dieu Apollon était-il vraiment blond ? ;) 

Je cite également un extrait d'une série devenue culte pour la plupart d'entre nous à savoir "Friends"... parce que.. Friends ?! 

Il y en d'autres bien évidemment, mais je ne vais pas toutes les citer ici :) 

J'espère que cet article un peu particulier vous aura plu... mais si vous êtes arrivées jusqu'à la fin, c'est que ce n'était pas si mal que ça :) 

Bonne lecture, ou pas ;) 

Sanasan

The Last Kingdom

Bonjour tout le monde,



Synopsis 

Au 9ème siècle, l'Angleterre, séparée en de nombreux royaumes, est envahie par les Vikings menés par le Roi Alfred. Alors que le royaume de Wessex est le seul à résister, Uhtred, le fils d'un noble, kidnappé par les Vikings lorsqu'il était enfant, doit choisir entre son pays natal et le peuple qui l'a élevé.


Ce synopsis trouvé sur Allociné est non seulement incomplet, mais carrément faux... 
Les Vikings ne sont pas menés par le roi Alfred puisqu'il est roi du Wessex. 
De plus on insiste sur l'idée qu'il devra faire un choix entre ses origines saxonnes et le peuple danois qui l'a vu grandir. Encore une fois, ce résumé nous induit en erreur. Uhtred, fera preuve d'inconstance à plusieurs reprises mais pas forcément entre les différents clans. Sans trop spoiler, je dirais que son choix, arrivera plus vite que prévu. Sa loyauté ne sera pas toujours acquise au clan sur lequel portera son choix, mais à ce niveau là, au moins, il ne sera pas une girouette... 

Pour développer un peu plus ce synopsis, je dirais qu'Uhtred fils du Comte Uhtred, fut enlevé enfant, par les danois et réduit à l'état d'esclavage. Mais cet état ne durera pas, puisque l'homme qui l'a enlevé, Ragnar le Grand, fera de lui son fils adoptif. Il sera élevé au coté de ses enfants légitimes et de Brida. 

Alors qu'ils sont encore enfants, la fille légitime de Ragnar subira une agression (petite l'agression) de la part du fils du forgeron. Afin de venger l'honneur de sa fille, ce barbare (j'ai pas d'autre mot), ne trouvera rien de mieux à faire que de lui couper je ne sais plus quoi (la main mais sans certitude, j'ai tourné la tête à ce moment là). 

Des années plus tard, le père et le fils décide de se venger. Ni une, ni deux, ils foutent le feu à la baraque et assassine tout le monde, sauf Uhtred et Brida qui sont occupés à batifoler dans l'herbe. 

Ces derniers décident de se sauver, et contre toute attente, les autres danois leur imputent les meurtres de Ragnar et sa famille. 

Obligé de fuir, Uhtred décide d'aller récupérer le fief de son père, dont il a été spoilé par son oncle qui avait frayé avec les danois pour se rendre maître du Comté. 

Quand on décide une telle manoeuvre, vaut mieux être plus de deux... 

Uthred, se rendra alors à la cour du roi Alfred. La couronne qui devait revenir au fils légitime du roi décédé, lui sera finalement attribué par les sages et par son propre frère qui estime que son fils ne fera pas un souverain digne de ce nom (l'un des personnages les plus tordants que j'ai eu le plaisir de découvrir dans une série médiévale)... 

Passé les épisodes où l'on découvre les personnages et où toutes les différentes intrigues vont se mettre en place, la série devient enfin intéressantes à mon sens. Au début, il vous faudra donc vous accrocher un peu afin de retenir les innombrables noms chelous, et les principales intrigues. 

En parlant de noms chelous, venons-en aux différents personnages. 

Dans ce genre de séries, du médiévale rappelons-le, mieux vaut ne pas s'attacher aux personnages. Cela étant dit, je ne me suis pas franchement attachée aux personnages mais pour une tout autre raison. Je ne les ai pas trouvé du tout sympathiques. A commencer par cette girouette d'Uhtred. 
C'est un garçon courageux, un tacticien hors pair, un beau gosse, mais... je l'ai trouvé d'une connerie intersidérale. 
Attention, il s'agit d'une avis purement subjectif, parce que ma belle-soeur par exemple l'a adoré !! 
Moi au contraire je l'ai trouvé inconstant à bien des égards... à commencer par ses relations avec les femmes... 
Peut-être parce que je suis adepte des amours exclusives. 

ATTENTION SPOILERS : 

Il déclare à Brida je cite "tu es la moitié de moi-même", mais... l'oublie bien vite dans les bras de celle qui va devenir son épouse la douce Mildris, pour ensuite, se vautrer dans les bras de sa "reine vierge"... ok ?! 

FIN DU SPOILERS... 

Une galerie de personnages très intéressants, mais celui qui a eu ma faveur, bien que trop dévot à mon gout, c'est le roi Alfred. Pour celles qui ont visionné la série Ripper Street vous reconnaîtrez surement le journaliste qui en contre-partie d'exclusivité, donne des infos à l'inspecteur Reid. Mais j'ai également beaucoup aimé Mildris. Femme courageuse, qui essaye malgré les difficultés auxquelles elle doit faire face, de garder le cap.



En visionnant cette série, j'ai pensé souvent à la série les piliers de la terre et la présence omniprésente de l'église dans les intrigues et les décisions des différents protagonistes. 
Les danois sont des païens, et Uhtred, sera bien souvent confronté à des choix qui lui sembleront irrationnels de par la culture qui lui aura été enseigné par les siens durant son enfance. 

Qui dit série médiévale, dit bien entendu violence, viols, démembrements en tout genre, batailles épiques, et cruauté gratuite. Mais ce n'est pas forcément une constante. Certes, il y en a, on ne peut le nier, mais pas à toutes les scènes non plus. 

Pour conclure, je dirais que "Last Kingdom" est une série que j'ai vraiment beaucoup aimé. La découverte du règne d'Alfred, assez méconnu jusqu'alors,  les invasions vikings, la vie des saxons avant l'envahisseur normands, les décors réalistes, la multitudes de personnages. Tous ces éléments réunis, en font indéniablement une bonne série. 
En revanche, je ne me suis pas du tout attachée au héros et c'est assez rare pour le souligner. 
Cela ne m'empêche pourtant pas, d'attendre la saison 2 avec impatience !! 

Bon visionnage, ou pas ;) 

Sanasan