Une nuit pour s'aimer Mary Balogh

Hello tout le monde,

Deux chroniques en un jour!!!! Wahouuu mais que m'arrive-t-il? 
Ben je l'avoue j'ai un peu de temps devant moi, le rush de retour de vacances est terminé!


Aujourd'hui je vais vous parler d'un livre qui contrairement au précédent (l'insoumise de Jennifer Donnelly) ne m'a absolument pas convaincu. Je suis restée sur ma faim et je vais vous expliquer pourquoi. 



Résumé de l'éditeur :

Neville Wyatt s'apprête à épouser sa cousine Lauren quand il se croit victime d'une hallucination : sur le parvis de l'église vient d'apparaître la silhouette fragile d'une femme en guenilles. Lily. Qu'il a épousée au Portugal dix-huit mois plus tôt, juste avant qu'elle soit tuée sous ses yeux. Aujourd'hui il la retrouve bien vivante ; la même et pourtant une autre, meurtrie par la violence des hommes et la déchéance. Ici, à Londres, le gouffre qui les sépare n'a jamais été plus grand. Lily est roturière, illettrée. Tandis que lui est devenu le nouveau comte de Kilbourne. Et pourtant, il l'aime toujours...



Mon avis :

Lily est une jeune fille qui a beaucoup souffert de la cruauté des hommes (un en particulier). Lorsqu'elle vient à Londres y retrouver son mari le Comte de Kilbourne, c'est une femme brisée et meurtrie par ce qui lui est arrivée lors de sa captivité au Portugal.

Malgré leur différence de classe sociale, elle, simple roturière sans éducation, sans savoir (elle ne sait ni lire ni écrire) et lui Comte et pair du royaume, l'amour est fort, puissant, ravageur. 
Neville réussira à faire abstraction de cet état de fait. Il n'aura d'autre souhait que d'aider sa femme, son épouse, son amour à oublier les moments difficiles qu'elle a vécu lors de sa captivité. 

Voilà jusque là tout va bien! Cette première partie est très riche en émotion, on souffre avec eux, on a de la peine pour la pauvre Lily et on admire Neville pour son abnégation, sa tendresse, et pour l'amour qu'il porte à sa femme malgré tout le tapage que provoque son retour (Il abandonne sa fiancé au pied de l'autel "Lauren" à qui le 2eme tome de la saga est consacré).

Et patatra!!! Que se passe-t-il? J'avais un peu l'impression d'un ballon de baudruche qui se dégonfle...

Les sentiments, sensations, émotions ressentit lors de la 1ere partie disparaissent comme ils étaient venus! 
Lily que nous aimerons pour sa sensibilité, sa douceur, sa conception du monde qui l'entoure, et bien finit par nous agacer. A un tel point d'ailleurs que j'ai laissé le livre quelques jours en stand-by avant d'y revenir. 

Non mais! Kesako??? 

Son comportement m'a plus qu'intrigué, il m' agacé!!! 
Elle revient de l'enfer et là ou n'importe quelle femme un peu sensée serait heureuse de retrouver l'amour de sa vie, qui soit dit en passant est heureux de la retrouver, et bien non, Lily n'est pas heureuse.... Elle ne se sent pas à sa place, pas assez bien, bla bla bla bla... 

Non mais alloooooo (dixit une certaine bimbo bien connu des ados... mais pas que la preuve! ;) )

Trop, mais alors vraiment trop de longueurs!!!! J'ai eu d'ailleurs la vilaine impression que la fin ne se résumait qu'à cela. 

Et c'est bien dommage! C'était pourtant bien partie.  

Bref, vous l'aurez compris, je n'ai pas réellement apprécié ma lecture. Peut-être certaines d'entre vous l'ont lu? Qu'en avez-vous pensé? 

Bonne lecture,

Sanasan

PS : Lauren ne m'a pas donné envie de continuer la saga... Pour moi ça s'arrête là!




L'Insoumise de Jennifer Donnelly

Hello tout le monde, 

De retour parmi vous (c'est vrai que la pause a été très longue, vacances obligent!) pour une nouvelle chronique sur un roman que j'ai ADORE!!!! 

Il s'agit de l'Insoumise de Jennifer Donnelly.

Résumé de l'éditeur : (pour ma part j'ai lu la version édité par France Loisirs mais disponible chez d'autres Belfond, Pocket, etc...)

À la fin du XIXe siècle, des bas-fonds de Londres aux somptueuses avenues new-yorkaises, la remarquable ascension d'une héroïne inoubliable. Un récit exaltant, porté par un souffle romanesque exceptionnel.
Dans le quartier populaire de Whitechapel, près des docks où s'organise la grève des ouvriers, la jeune Fiona travaille dur à la fabrique de thé. Son projet ? Économiser assez d'argent pour ouvrir une petite épicerie avec Joe, son amour d'enfance.
Mais son rêve s'évanouit le jour où Joe la quitte, séduit par la fille d'un riche marchand. Trahie, seule au monde après la mort tragique de ses parents, Fiona embarque pour New York avec pour seul bagage son indomptable courage.
Sur le paquebot qui l'emmène vers un monde en plein essor, où la révolution industrielle autorise les espoirs les plus fous, elle fait le serment de revenir un jour, auréolée de succès...



(j'ai mis la couverture du roman publié par pocket car le mien sans la jacket est pas terrible du tout)

La première partie du roman se déroulera à Londres.

Fiona aime Joe depuis toujours. Ils ont grandi dans le quartier très populaire de Whitchapel, et se fréquentent depuis leur plus tendre enfance. Joe travaille avec son père, un vendeur de fruits et légumes, Fiona quand à elle, travaille dans une fabrique de thé. 

Ils économisent depuis deux ans dans le but de se marier et d'ouvrir leur propre épicerie. 
Afin de pouvoir concrétiser leur projet plus rapidement, Joe accepte de travailler en tant que représentant pour un grossiste à l'autre bout de la ville. 
Joe et Fiona ne se voit plus dès lors, qu'en de très rares occasions quand l'emploi du temps de Joe le lui permet. 
Le père de Fiona chef de file des syndiqués des docks meurent dans des circonstances troublantes. Fiona et sa famille se retrouvent alors dans une situation financière difficile et sont obligés de déménager. 
Les épreuves ne font malheureusement que commencer pour la pauvre Fiona qui essayent tant bien que mal de soutenir sa famille après les drames et malheurs qui les frappent (décès de sa mère, disparition de son frère, etc...)

Malheureusement pour elle, les épreuves sont loin d'être terminées puisqu'un jour, Joe vient lui annoncer qu'il va se marier avec la fille de son patron enceinte de ses oeuvres.

A ce moment du livre, on souffre avec Fiona, notre coeur est littéralement déchirée. Son amour pour Joe est tellement fort que l'abandon dont elle est victime, bien plus que la trahison, l'anéantie. 

Pour des raisons que je ne citerais pas ici afin d'éviter de "spoiler" Fiona va devoir quitter l'Angleterre. Elle se retrouve sur les quais avec Seamie (son petit frère dont on découvrira les aventures dans le 3eme volets de la Saga) prête à embarquer pour New-York. 

Son chemin croisera le chemin de Nick un jeune aristocrate qui fuit sa famille et un passé douloureux. Il lui proposera ainsi qu'à son petit frère de partager sa cabine durant la traversée. 
Ces deux êtres brisés par la vie noueront une relation d'amitié forte et profonde qui nous touchera par son intensité du point de vu des sacrifices qu'ils seront capables de faire l'un pour l'autre. 

La seconde partie du roman se déroule à New-york (mais se terminera à Londres).

Lorsqu'ils arrivent à New-York Fiona s'installera chez son oncle, devenu alcoolique suite à la disparition de sa femme. Quand à Nick il essaiera d'ouvrir sa galerie d'art. 

J'ai beaucoup aimé ce passage de l'histoire. Fiona va lier de profondes amitiés avec les locataires de son oncle, ainsi que ses voisins, une jeune couple hyper attachant. Elle parviendra même à sortir son oncle de l'emprise de l'alcool grâce à une force de caractère hors du commun. Ils deviendront alors pour elle et son frère Seamie, une véritable famille.

Grâce à leur aide, celle de Nick et sa profonde determination, elle va petit à petit réussir à ouvrir sa boutique et la faire prospérer. 

Ce roman restera très probablement pour moi un inoubliable. Nous suivrons les aventures d'un petit bout de femme dont la determination n'a d'égale que le courage. Elle se battra jusqu'au bout afin de vivre ses rêves malgré les nombreux malheurs qui ont jalonné sa vie. 

Je trouve que c'est beaucoup plus qu'une simple romance, c'est l'histoire d'une tranche de vie semée d'épreuves, de peine mais aussi de joie, d'amour et de beaucoup d'amitié. On suit Fiona durant une décennie, on la voit grandir et évoluée, on s'attache à elle autant qu'à tous les autres personnages composant ce formidable roman. 

Ce titre est le premier du trilogie. Si celui-ci est excellent, il paraît d'après les nombreuses critiques, que le suivant "L'ange de Whitchapel" est meilleur (Que j'ai commencé mais... Heureusement pour moi, je me suis rendue compte assez rapidement qu'il s'agissait d'une série :).... J'ai hâte de voir ça! (J'étais censé le lire durant les vacances mais malheureusement je n'ai pas eu beaucoup de temps pour le faire... Si si c'est possible même en vacances ;) ). 

J'espère vous avoir convaincu de vous jeter dessus! 

Bonne lecture, 

Sanasan